Une formation permettant d’acquérir les bases de la vente en animalerie.

Cette formation permet aux élèves d’entamer l’apprentissage des fondamentaux concernant l’identification des animaux, des végétaux aquatiques, des équipements, produits et accessoires couramment commercialisés.

Textes officiels

Conditions d’admission :
  • Etre issu d’une classe de 3ème
  • Avoir un avis favorable du conseil de classe
Procédure d’inscription :

Attention: devant la spécificité de la formation, vous devez impérativement contacter l’UFA de Cibeins pour l’inscription.

Lors de cette année de Seconde Pro, les élèves auront de nombreux cours généraux, mais également de nombreuses heures de spécialisation.

Disciplines et volume horaire total :

Français 90 h

Anglais 90 h

Histoire-géographie 30 h

Education socio-culturelle 30 h

Education physique et sportive 60 h

Mathématiques 90 h

Informatique 30 h

Economie 75 h

Economie – Gestion 240 h

Biologie-écologie 90 h

Physique et Chimie 60 h

Techniques animales 150 h

EIE 90 h

Enseignement pluri. 30 h

  •  1 semaine de stage collectif pour l’éducation à la santé et au développement durable
  • Travaux pratiques renforcés sous forme d’initiation au toilettage (36h/an)
  • Enseignement à l’Initiative de l’établissement axé sur la professionnalisation des élèves : préparation des stages, visites, réalisation du projet d’orientation, etc. (120h)
Et après ?
  • Bac pro TCVA (Technicien Conseil-Vente en animalerie)
  • Autres Bac pro agricoles
  • Passerelles possibles vers d’autres Bac pro sur dérogation
  •  

    • Qu’est-ce qui vous a motivé pour intégrer l’UFA de Cibeins ?

     

    J’ai intégré Cibeins à la suite de mon Bac pro CGEA fait au lycée des Sardières. Longtemps, j’ai entendu parler de Cibeins, sa réputation, son histoire et surtout de la qualité de l’enseignement. J’ai donc fait le choix de changer d’établissement pour rencontrer de nouvelles personnes et apprendre d’une autre manière

     

    • Conseillerez-vous l’apprentissage ? Pourquoi ?

     

    Sans aucun doute ! L’apprentissage est la plus belle façon d’apprendre, surtout dans nos métiers (agricoles). L’apprentissage permet d’apprendre sur le terrain ce que je considère comme étant les fondamentaux, le savoir-faire, l’opérationnel. L’école vient ensuite apporter les principes et l’ouverture d’esprit qui nous est nécessaire.

    L’apprentissage est un bel équilibre qu’il nous faut porter haut et fort ! Valorisons cette filière d’excellence !

    ALEXANDRE-PAUL CIVARD, Promotion 2012/2014. Responsable clientèle Europe – Traitements de semence chez BASF –