Edouard_Herriot_01L’école d’Agriculture de Lyon fut fondée au sortir de la première guerre mondiale, à l’initiative de la municipalité de Lyon et en particulier du Maire, Édouard Herriot, qui fut l’instigateur principal du projet.

Et le projet était ambitieux : en effet, Édouard Herriot voulait créer un outil permettant de freiner l’exode rural. Il fallait trouver un moyen de fixer la population rurale des environs et contrer l’attrait chimérique que la ville exerçait sur elle (salaires fixes, moindre pénibilité du travail, loisirs abondants, etc.)

Ainsi, l’École d’Agriculture de Lyon dispenserait une formation agricole pratique censée redonner aux jeunes citadins d’origine rurale le goût pour les métiers agricoles (viticulture, élevage, production laitière, agriculture céréalière, agriculture maraîchère…) et l’envie surtout de « retourner à la terre ».

Il était, par ailleurs, question d’y accueillir des orphelins (pupilles de la Nation), des enfants issus de familles nombreuses, et des enfants que l’on dirait aujourd’hui « à problèmes » afin de donner une réelle dimension  sociale à l’établissement. L’exploitation agricole annexée à l’école, quant à elle, constituerait un modèle d’excellence pour la population rurale locale.

Le 24 juin 1918, le projet d’Édouard Herriot aboutit. La création de l’école fut votée au Conseil Municipal, et le domaine de Cibeins fut acheté un mois après.

En 1918, Edouard Herriot inaugure le lycée agricole. En 2018, Cibeins veut fêter dignement l’histoire de l’école d’agriculture de Lyon fondée au sortir de la 1ère guerre mondiale à l’initiative de la municipalité de Lyon et en particulier du maire, Edouard Herriot. Celui-ci voulait créer un outil permettant de freiner l’exode rural, trouver un moyen de fixer la population rurale des environs et contrer l’attrait que la ville exerçait sur elle.

L’école d’agriculture de Lyon devait dispenser une formation agricole censée redonner aux jeunes citadins d’origine rurale le goût pour les métiers agricoles et l’envie surtout de « retourner à la terre ». L’exploitation agricole annexée à l’école, constituait un modèle d’excellence pour la population rurale locale. Pendant 50 ans, l’école a été gérée par la ville de Lyon et en 1968 Cibeins est devenu lycée agricole.

Aujourd’hui, c’est un lieu reconnu en matière d’enseignement agricole pratique et théorique, une exploitation agricole en cours d’adaptation aux défis environnementaux actuels.

Le centenaire sera l’opportunité de transmettre une histoire et une identité, de développer les liens et les échanges entre la ville de Lyon et la campagne, de parler de l’agriculture d’hier et d’aujourd’hui, de mettre en avant les initiatives et les innovations au service d’une agriculture soucieuse des enjeux sociétaux et environnementaux et de montrer le rôle qu’ont joué les anciens élèves de Cibeins.

Le lycée de Cibeins fêtera ses 100 ans du 8 au 10 mai 2018, suivez toute l’actualité de cet événement d’envergure à travers le blog qui lui est dédié : centenaire.cibeins.fr